• Peur Bleue

    L'année du loup-garou

    Peur Bleue

    Peur Bleue

    Editions :  J'ai Lu
    Auteur : Stephen King
    Genre : Horreur
    Pages : 277
    Prix Moyen : 4-5 euros


    Dans la petite bourgade de Tarker's Mills, l'année commence de façon tragique par la découverte du cadavre d'un cheminot, complètement lacéré par des griffes. Mais quelle bête aurait bien pu faire cela ? Le mois suivant, c'est au tour de Stella Randolph d'être retrouvée morte dans sa chambre, à demi dévorée... Quel bête disposerait d'une telle agressivité ? Aucun animal conventionnel, surtout dans les environs. Cela, les habitants de Tarker's Mills s'en rendent vite compte. Certains crient au loup-garou mais ne croient pas si bien dire ! Mais évidement beaucoup reste sceptiques, puis de moins en moins, forcéés de se rendre à l'évidence. Une chose est sûr: ils ont peur. L'année du loup-garou a commencée.

    Mais d'où peut bien venir ce loup-garou ? Il n'est peut être qu'un des habitants de la bourgade, se changeant à la pleine lune. Peut-être est-ce votre voisin ou peut être encore est-ce vous ?

    Peur bleue est une des nombreuses œuvres de Stephen King faisant partie de son répertoire de nouvelles. En effet, l'histoire à proprement dite ne tient qu'en 62 pages.

    Au départ, c'était un projet de calendrier que Stephen King avait accepté car il trouvait cela original. Il aurait été question d'avoir quelques lignes à chaque mois,  accompagnées d'une illustration, le tout racontant une histoire. Mais Stephen King a trainé la patte (contrairement au loup garou...) et au final il s'est retrouvé avec un peu trop de lignes. Il décida alors de faire une petite nouvelle en douze volets plutôt qu'un calendrier. L'ouvrage à fait l'objet d'un tout petit livre tiré à tirages réduits. Peu après, Dino Di Laurentis achète les droits du livre pour une adaptation à l'écran, celle-ci sera nommée Peur Bleue.

    L'année du loup-garou a donc été ré-édité sous le nom de Peur bleue et contient une préface de l'auteur (9 pages) racontant le déroulement du projet jusqu'à son terme mais aussi le scénario de l'adaptation cinématographique ainsi que quelques photos du film.

    On est en droit de s'attendre à quelque chose de baclé car la pression d'un texte court peut emputer l'imagination de manière drastique. Cependant le pari est tenu, c'est agréable à lire, ça bouge tout de même et on parvient à s'attacher un minimum à l'un ou l'autre personnage.

    C'est, selon moi, une prouesse technique que le Maitre est parvenu à réaliser. C'est évidemment court et ça se lit d'une traite mais c'est efficace. Le dénouement arrive assez vite et de manière cohérente. Une seule chose m'a perturbée, lors de la première apparition (peut être aussi de la deuxième) le loup garou a les yeux jaunes et par la suite ils sont verts... Simple mégarde de l'auteur qui aurait commis une erreur ou bien supposition qu'il y ai eu deux loup garou ?

    Ce détail étant, Peur bleue est à mettre entre les mains de toute personnes aimant les prouesses que peut faire Stephen King car, pour moi, c'en est une !


    Vous pouvez retrouver cette critique sur Babelio.

    « InfectionLe cerveau vert »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :