• Un film interactif renversant.

    Heavy Rain : Présentation et test

    Heavy Rain : Présentation et test


    Le concept :

    Heavy Rain est un jeu qui n'en est pas vraiment un. Il fait partie d'une nouvelle catégorie dont il est le précurseur, celle du film interactif ! C'était un pari audacieux mais tout autant réussit. Qu'est-ce qu'un film interactif ? Eh bien, je vais tenter de vous l'expliquer :

    L'accent est mis sur le scénario et la mise en scène avant tout (comme pour un film donc) afin que l'on puisse suivre ce qui se passe à l'écran sans éprouver le moindre ennui, que l'on soit le détenteur de la manette ou non. Et c'est efficace, on suis l'intrigue avec intérêt et on ne s'ennuie pas une seule seconde. Les personnes qui auraient le malheur de passer dans la pièce se retrouvent d'ailleurs souvent à scruter l'écran de longues minutes, voire à prendre place dans le canapé. Vous l'aurez compris, exactement comme avec un bon film, on en voit un morceau par hasard et on veut soudain connaître la suite.

    Autre atout, le jeu se compose d'un système inédit permettant de générer diverses fins. En effet, chacune de vos actions influenceront la suite du déroulement de l'histoire et les actions qu'il vous sera possible d'effectuer par la suite. Chaque action clef sera retenue. Au final, en fonction de l'addition de toute ces actions, vous aurez une succession de petits épilogues, propres aux sorts de chaque personnage, qui composeront une fin.

    Il existe 17 épilogues ainsi qu'un épilogue "pilote" qui s'adapte aux circonstances des 17 autres. Il faudra faire le jeu 8 fois de manières différentes afin de pouvoir assister aux 17 épilogues. Ce qui nous donne 8 fins bien différentes et quelques autres ayant de subtils changements. Tout cela pour un total de 19 fins plus ou moins diverses, autant dire qu'on est pas volé !

    Ce parti pris ravira les cinéastes et les joueurs patients aimants un minimum le cinéma. Pour les joueurs qui apprécient plutôt les jeux d'action et bien dynamiques (et qui n'aiment généralement pas les autres genres), le concept déplaira peut-être. Tout dépend de savoir si vous êtes un joueurs "polyvalent" ou si vous vous cantonnez à certains types de jeux.


    Le contexte :

    La ville est terrorisée par le tueur aux origamis. On retrouve ses victimes décédées par noyade ainsi qu'une orchidée et un origami près de leur cadavre. Son mode opératoire est d'enlever des enfants et de les séquestrer dans un endroit restreint, où la pluie s'infiltre sans mal, et de les y laisser se noyer au bout de quelques jours.

    L'enquête de la police semblant être au point mort, l'agent Norman Jayden (en bas à droite sur l'image) du FBI est envoyé sur place pour prêter main forte. Il a ses propres méthodes basées sur l'utilisation d'une interface de réalité augmentée (ARI). Il usera de tout son professionnalisme afin de résoudre cette enquête.

    Scott Shelby (en bas à gauche sur l'image), ancien policier reconverti en détective privé, est engagé par les familles des victimes du tueur aux origamis. Il va mener l'enquête afin de déceler des indices qui auraient échappés à la police. Il a le coeur sur la main et mettra toute sa bonne foie au service de ses clients.

    Ethan Mars (en haut à gauche sur l'image) est désemparé, son enfant vient d'être enlevé par la tueur aux origamis ! Il est désespéré et est prêt à tout pour le retrouver. Mais il a parfois des moments d'absences qui lui font perdre du temps. Il ne baissera pas les bras pour autant et fera preuve d'une grande détermination.

    Une photographe du nom de Madisson Paige (en haut à droite sur l'image) va se laisser porter par sa curiosité et va partir en quête de la vérité. L'air de rien, elle a plus d'un tour dans son sac tel que de l'audace, de l'intelligence et une énorme dose de courage.

    Il s'agit donc d'un thriller des plus sombre, dur et poignant qui distillera de nombreuses émotions tout au long de l'aventure qui se fera en jouant les quatre protagonistes cités plus haut.


    Le gameplay et la maniabilité :

    Ici encore, ils ont décidé d'innover en proposant une maniabilité des plus originale. Le but était de faire simple et intuitif et, dans l'ensemble, c'est réussi. Pour déplacer un personnage, il faut appuyer R2 afin qu'il avance droit devant lui et il faut faire varier sa direction à l'aide du stick gauche. C'est un peu déroutant au départ mais on s'y fait vite. C'est aussi le seul point noir de la maniabilité car cela peut occasionner une imprécision dans les déplacements. Mais c'est tout à fait supportable.

    On peut changer d'angle de camera avec la touche L1. Ceux-ci sont tous soignés et on les croirait sortis d'un film. Il y a de nombreuses interactions possibles dont beaucoup inutiles mais indispensables car elles rendent le tout vivant et authentique comme, par exemple, allumer la radio ou regarder par la fenêtre.

    En appuyant sur L2, nous avons accès aux pensées du personnage dont certaines sont des objectifs. Toutes les actions se gèrent à l'aide de manipulations instinctives comme des QTE (appui d'une touche précise à un moment précis) ou à l'aide du stick droit. Voici une image qui sera probablement plus parlante :

    Commandes Heavy Rain


    Les graphismes et la direction artistique :

    Graphiquement et techniquement une claque lors de sa sortie, il est toujours dans le top des plus beau jeux disponibles grâce au soin dont il a fait l'objet. Les couleurs et les lumières sont réussies et procure un effet d'authenticité. Du côté technique, il a quelques raté et n'impressionne plus autant qu'à sa sortie. Mais le niveau reste très bon !

    Les animations, quant à elles, n'ont pratiquement pas vieillit et reste très bonnes ainsi que convaincantes. De fait, les personnages ont généralement l'air fort naturel dans leurs mouvements. Les visages sont assez charismatiques et ont de la personnalité. Leur modélisation est impeccable.

    L'image est assez net et il n'y a pratiquement aucun aliasing ce qui a l'avantage de ne pas piquer aux yeux.
    Comme dit plus haut, on a droit à plusieurs angles de camera qui sont plutôt cinématographique. Mais ce n'est pas tout. Il y a des moments où l'écran est scindé en plusieurs parties nous montrant par exemple notre personnage d'un côté et un autre personnage dans un pièce voisine de l'autre. C'est efficace et permet de faire monter notre stress en montrant des personnages mal intentionnés arriver en direction de notre héros, par exemple. Cependant, les cameras sont quelques fois mal placées...

    Voici quelques captures du jeu :

    Heavy Rain : Présentation et test Heavy Rain : Présentation et test Heavy Rain : Présentation et test Heavy Rain : Présentation et test Heavy Rain : Présentation et test Heavy Rain : Présentation et test Heavy Rain : Présentation et test Heavy Rain : Présentation et test


    La bande sonore :

    L'ambiance sonore est juste fabuleuse ! Norman Corbeil nous livre un travail incroyable avec ses musiques sublimes. De plus, elles collent parfaitement au jeu et aux thèmes lors desquels elles sont jouées. Les différents bruitages sont fidèles à ceux de la réalité.

    Les doublages sont plutôt bons même si, comme toujours, ils ne sont pas parfaits. Mais, là encore, on est gâtés car si vous voulez faire le jeu en version originale sous-titrées, vous pouvez. A vrai dire, vous pouvez avoir l'audio, les sous-titres ou mêmes les menus en : Français, Anglais, Portugais, Néerlandais, Allemand, Espagnol, Italien. Rien que ça !


    Le scénario :

    Vous l'aurez compris, le scénario est intéressant, haletant et rondement mené. C'est un thriller sombre et mature très réussi. Il est maîtrisé de bout en bout sans aucune incohérence. Il vous procurera quelques moments de stress, d'angoisse et beaucoup d'émotions.


    Conclusion :

    Heavy Rain est un jeu conceptuel rafraîchissant comme on aimerait en voir plus. Il est soigné et artistiquement réussi. Si vous désirez une histoire pleine d'émotion, vous pouvez foncer les yeux fermés, vous en aurez pour votre compte. On y côtoie la tristesse, la détresse et l'angoisse dans un thriller mature qui ne manquera pas de vous secouer et de vous marquer.

    On ne décroche pas de l'histoire un seul instant car elle est intrigante du début à la fin. Le jeu qui est aussi agréable à regarder qu'à jouer ce qui permettra de réunir la famille devant l'écran (en épargnant peut être les plus jeunes). De plus le visuel d'Heavy Rain est des plus réussi et le rend artistiquement remarquable. Pour peu que l'on aime faire de nouvelles expériences, on aimera assurément ce titre.

    C'est un vrai chef d'oeuvre à ne manquer sous aucun prétexte et à se procurer d'urgence si l'on possède une PS3 ! Il fait partie, à juste titre, des cultes du jeu vidéos et je lui accorde une note parfaite, tout autant méritée.


    Site officiel de Hevy Rain.


    votre commentaire
  • Triton, Sharkoon ou TutrleBeach ?


    Aujourd'hui, je vous propose un comparatif de 3 casques de gamers. Il a été fait par Mr LeV12 en collaboration avec deux autres Youtubers ( Tiiitou76 et ClemsBrowning ). Ils nous donnent ici un comparatif le plus objectif possible entre l'AX Pro de chez Triton, le XStatic de Sharkoon et le TurtleBeach PX5. Notons également une brève apparition  de notre ami BeastMode3.

    Un grand merci à eux pour cette excellente vidéo de, tout de même, 1h19 ! Enjoy


    Vous pouvez les retrouver sur leurs chaînes respectives :

    Chaîne de Mr LeV12
    Chaîne de Tiitou76
    Chaîne de ClemsBrowning
    Chaîne de BeastModeIII

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique